18
mai

La Lettre et l’Esprit – Avril 2016

Miaou !

C’est par cette onomatopée reproduite 42 fois dans le célébrissime duo des chats de Rossini que la Maîtrise concluait son audition du 1er Avril au cours de laquelle s’invitait également le très loufoque « crocodile » extrait du fameux Trombalcazar d’Offenbach.

« Quelle poilade » ! dixit fort élégamment une spectatrice du premier rang .

Il est vrai que l’autorisation d’accoutrements « ad hoc » ,généreusement octroyée et assumée… par le chef lui-même, au lieu des traditionnelles tenues de concerts ou d’auditions contribuait grandement à la décontraction attendue ce jour-là .

De « poilade »point dans le petit Ramoneur de B.Britten ,sur lequel ont transpiré nos Maîtrisiens la deuxième semaine des vacances de Printemps. Quand je dis « transpiré » c’est bien le mot tant l’énergie requise par le metteur en scène Vincent Tavernier nécessite un engagement de tous les instants .On ne peut qu’admirer l’impressionnante alliance de l’exigence et de la sérénité du couple

Gidas Pungier ( le chef d’orchestre) – Vincent Tavernier dans le travail avec les enfants.

Un semaine intense et ô combien prometteuse quant à la réussite de ce formidable projet associant, une fois n’est pas coutume lorsqu’il s’agit d’Opéra ,l’ensemble des effectifs … en attendant Carmen programmée en Juin 2017 .

La « Chanson dans tous ses états »,de Adam de la Halle-,poète trouvère du XIIIè siècle à Herbert Léonard (…oui oui ! vous avez bien lu) et le concert du 29 Avril associant la Maîtrise à un quatuor à cordes du Conservatoire dans un programme de musique du XXè siècle (Messe Modale de J.Alain,création de Richard Quesnel entre autres) concluent les prestations de ce mois d’Avril si peu printanier .

Malgré des conditions climatiques donc peu propices à l’épanouissement vocal ,la sonorité du choeur ne cesse de s’épanouir ( profondeur du son, homogénéité) , le point noir restant cependant le manque de précisions dans l’étagement des nuances , de ppp à fff , alors qu’on a tendance à s’installer dans un mf -f plus ou moins continu …ponctué des signes appuyés du chef pour obtenir les nuance prescrites par le compositeur…

Je n’ai aucune crainte par ailleurs quant aux capacités vocales et musicales du groupe de parents et amis ayant accepté notre invitation à la journée chantante du 30 Avril ….

… la motivation aidant : Il y aura à boire  à manger… et à chanter !

A voir et écouter

Le Psaume 23 de Franz Schubert par la Maîtrise de Paris  que nous chanterons bientôt.

Le Dona Nobis de la Messe en Mi de Schubert par Claudio Abbado que nous donnerons les 18 et 20 Mai …une référence !

JM Noël,le 28/04 2016